Elsa Grether – Presse

Retrouvez ICI la presse complète des deux derniers disques d’Elsa Grether : Masques et Kaléidoscope

Emissions avec Elsa Grether

France Musique – Musique Matin

Emission sur France Musique « Classic Club » de Lionel Esparza :Quoi de neuf dans les bacs ? Avec Elsa Grether, Pierre Moraguès et Alexis Kossenko

A propos de Masques / Prokofiev

ELSA GRETHER, AU DISQUE ET EN CONCERT – SOUS LE SIGNE DE PROKOFIEV

Extraits de presse

«La beauté de ce disque réside sans aucun doute dans la sonorité crépitante d’Elsa Grether. La violoniste française possède une identité sonore, un jeu racé avec de la rondeur. Quelle éloquence dans le phrasé! Son jeu, dense, n’est jamais en force (…) et quelle incandescence encore dans la sonate pour violon seul! (…)  Ce disque fait incontestablement partie des meilleures versions récentes des Sonates de Prokofiev.» Classica, Laure Dautriche, mars 2020

«Ce disque émerveille de bout en bout et se range sans hésitation parmi les grandes versions modernes »
Concertclassic, Alain Cochard

CD de la semaine et FFFF Télérama« En symbiose avec le piano de David Lively, le violon sensible d’Elsa Grether exalte les partitions entre ombre et lumière de Prokofiev. Avec un bel allant. Superbe programme, parcouru par une prodigieuse énergie, et un plaisir manifeste de jouer ensemble ces œuvres oscillant entre nostalgie du romantisme et modernité bien assumée. »
Télérama, Sophie Bourdais

 « Sens du dialogue, choix des tempi, clarté des lignes musicales, jeu finement adapté à chaque œuvre : on sent, des les premières mesures, que leur collaboration les élève au rang des meilleurs interprètes de la musique de chambre de Prokofiev.  »
Musikzen, Albéric Lagier

« Masques est un disque extraordinairement riche, qui propose un programme raffiné et ciselé, interprété à la perfection. Ce disque là vous emmènera bien loin, en tout. » 
Gang Flow, Anne-Sandrine Di Girolamo

« L’amour de l’instrument, le raffinement comme la puissance, les couleurs, avec toujours le soin de l’artisan qui polit sa pièce, Elsa Grether rivalise avec les plus grands, magistralement accompagnée – le terme est faible – par David Lively, dont on admire la capacité à parler d’une même voix que celle de sa partenaire.
Un enregistrement que l’on ne saurait trop recommander : On sort heureux de ce moment de musique, rayonnant, lumineux, à l’émotion juste, au jeu décanté de ses scories, toujours dynamique, énergique mais sans fébrilité, accentué sans arrachements. »
Classiquenews, A. Dacheux

————–

«Elsa Grether fait partie de nos grandes violonistes et il serait temps que tous les organisateurs de concerts en prennent pleinement conscience.» – A Cochard, juillet 2017

«Ce disque est sans conteste mon récital solo préféré depuis un bon moment » –  Gramophone, C Gardner, nov 2017

« L’archet souple, la noblesse de jeu et la richesse de coloris du violon d’Elsa Grether donnent à cet enregistrement toute sa valeur. La soliste se montre à la hauteur de l’enjeu dès la redoutable Chaconne extraite de la Partita en ré mineur de Bach. » – Classica, Michel Le Naour, déc 2017 

 « … elle confirme la personnalité de son style. Sa flamme intérieure anime des phrasés vivants, et la maîtrise des lignes polyphoniques ne tombe jamais dans l’emphase. Rien de péremptoire ici ni d’artificiel, rien de maniéré ni de racoleur, et une naturelle qualité d’intonation.» – Diapason, JM Molkhou, nov 2017

« Ce disque original et riche, où au plus familier succède le plus rare, est un bijou précieux, dont on ne se lasse pas. Le jeu libre, épanoui, d’une exceptionnelle maîtrise, toujours sensible, relève du grand art.  De programme en programme, d’enregistrement en enregistrement, Elsa Grether s’affirme comme une des plus douées et des plus inspirées de nos jeunes violonistes » – A Dacheux, juillet 2017

“Grether’s playing is technically outstanding, dynamic and vivid, with a silky timbre”– Pizzicato Magazine, September 2017